J7 (Tadoussac)

Journée consacrée à un parc de loisirs avec d’incroyables parcours d’arbre en arbre (ce que les français appellent acrobranche) avec vue sur le fjord. J’en profiterais donc pour vous livrer quelques réflexions générales sur le Québec et les québecois agrémentées de quelques images de Tadoussac et de ses environs.

Sylvain Tesson disait que les 3 plus grands luxes du XXIème siècle étaient le silence, l’espace et le froid. Ici nous pouvont nous en offrir 2, pour le troisième nous reviendrons en hiver.

L’espace : Ici tout est spacieux, les paysages, les routes… et les québecois ont un respect naturel de l’espace vital d’autrui, ils,ne vous collent pas en voiture, évitent de vous bousculer en ville, les tables des restaurants sont assez espacées, tout est organisé pour éviter les longues files d’attente et les agglutinements.

Le silence : D’une qualité exceptionelle, des moments merveilleux, sur le fjord, en mer… Pas le moindre bruit dans un paysage à perte de vue. En ville les gens sont discrets, en voiture les (presque) seuls klaxons que l’on entend sont ceux des voitures de pompiers et de la police… Les seuls lieux bruyants sont les restos et les cafés mais ça contribue à l’esprit chaleureux du lieu.

En voiture : Les québecois roulent vite, c’est entendu. Les limitations de vitesse sont assez peu respectées mais à part ça, quelle courtoisie ! Respect des feux, des stops, des priorités, aucun signe d’agacement si vous roulez trop doucement pour l’automobiliste derriere vous et qu’il ne peux pas vous doubler pendant 30 kms. Les routes sont parfois en mauvais état ou en travaux pour cause d’hiver très rigoureux, mais la circulation est globalement très fluide et sécurisante.

Les québecois : le parler québecois avec son accent (qui selon certains linguistes est le parler des français jusqu’au XVIIème siècle) est truculent, riche d’expressions, de tournures de phrases et amène les québecois à manier une certaine poésie dans le langage (notre loueur de voiture nous dit en remplissant le contrat voyant que nous avons comme lui 2 garçons : « Une vie sans enfants c’est comme jardin sans fleurs… »). Une langue qui prête à la bonhommie et aux rapports sains et détendus entre les gens, avec pléthore de délicieuses formules de politesse. Donc, des gens affables, courtois, sains, à mille lieues des rapports de force biaisés confinant à l’agressivité des français. La seule personne avec qui le contact et les rapports furent compliqués est la propriétaire du B&B de Tadoussac, une parisienne expatriée…

Le professionalisme : un bac de 50 véhicules avec camions surdimensionnés chargé en moins de 10 minutes, 60 personnes habillées, briefées, chargés dans 5 zodiacs en un temps record et avec bonne humeur, l’arbre en arbre (acrobranche) un samedi avec moult touristes et canadiens en fin de semaine (week-end) géré avec courtoisie et humour, service toujours impeccable et aimable dans tous les restaurants, activités … Que les choses sont simples ici, que le retour à la réalité parisienne sera difficile !

20110823-101316.jpg

20110823-101422.jpg

20110823-101429.jpg

20110823-101454.jpg

20110823-101506.jpg

20110823-101551.jpg

20110823-101559.jpg

20110823-101606.jpg

20110823-101627.jpg

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s