Un mercredi en bleu (blanc, rouge)

Je pourrais écrire que je suis allé place de la Concorde pour voir le XV de France de retour de Nouvelle-Zélande, mais ce serait faux, en fait je suis allé place de la Concorde pour que le XV de France me voit, pour que ces 30 joueurs et leur encadrement voient le soutien du peuple de France.

Nous étions vingt-mille sur cette place, vingt-mille personnes réunis par l’amour du sport, du rugby, du pays; vingt-mille personnes le sourire au lèvres, drapeau français à la main, entonnant à tue-tête la marseillaise, une foule dense et bien élevée ou chacun s’excusait d’avoir marché sur un pied ou bousculé son voisin, ou les gens s’écartaient pour que celui de derrière puisse prendre sa photo souvenir.

Et puis les joueurs ont parlé, peu et mal. Ses costauds à diplôme (Thierry Dussautoir, comme l’a rappelé l’animateur, est ingénieur), timides et réservés, mal à l’aise micro à la main se contentèrent de remercier la foule venue les soutenir et leurs camarades. Belle leçon d’humilité pour ces garçons qui expriment magnifiquement bien leurs valeurs sur le pré. Il est d’autres sportifs, bien moins cortiqués, beaucoup plus à l’aise devant une caméra et qui n’offrent sur le terrain qu’une bien piètre image, mais c’est un autre débat.

La soirée fut belle et sur le chemin du retour, après quelques bières (à la tienne Thierry !), je pensais à George Orwell et à son principe de « common decency » la décence commune, valeur intrinsèquement populaire, à mille lieues du cynisme des élites. Sur scène et dans la foule elle c’est exprimée la « common decency »… Des soirs comme celui-là, on se reprend à espérer un peu en l’espèce humaine.

Pour illustrer cette soirée un petit diaporama avec XV photos, forcément !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

2 réflexions au sujet de « Un mercredi en bleu (blanc, rouge) »

  1. Cécile

    il est vrai que de tels moments de liesse mettent du baume au coeur et nous laissent un peu d’espoir. De belles images encore Laurent À bientôt.

    Répondre
    1. Laugaut Auteur de l’article

      Oui Cécile, dans cette France de la déprime et de l’individualisme, ça fait du bien de voir encore un peu de lien entre les gens. Dommage qu’ils faillent des événements pareils pour générer ça !
      Bises et à bientôt, dans la belle province ou dans le vieux pays !

      Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s