The Koobas – First Cut Is The Deepest

Pendant que la jeunesse estudiantine française s’encanaillait à balancer des pavés sur les forces de l’ordre, la jeunesse anglaise, elle, s’adonnait à de bien plus saines occupations comme cette magnifique reprise de Cat Stevens.

Il y a eu pléthore de reprises de cette chanson dont la plupart n’arrivent pas à la cheville de celle de ce groupe crypto-English-Beat de Liverpool qui vécut une aimable carrière dans l’ombre des Beatles.

Ô tempora, ô mores :

  • Les jeteurs de pavés du Boulevard Saint Michel deviendront les parangons du libéralisme libertaire et de la mondialisation heureuse pour les riches.
  • Cat Stevens se laissera pousser la barbe, se fera appeler Yusuf Islam et arrêtera la musique parce qu’Allah y veut pas et puis finalement reprendra sa guitare parce que maintenant Allah y veut bien.
  • Les Beatles gagneront des milliards.
  • Les Koopas auront l’extrême élégance de se retirer en silence.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s