Un week-end en Belgique (Ostende, la plage)

« Oui ça pleuvait, oui ça pleuvait
Comme à Ostende et comm’ partout
Quand sur la ville tombe la pluie
Et qu’on s’demande si c’est utile
Et puis surtout si ça vaut l’coup
Si ça vaut l’coup d’vivre sa vie »

Terrible question existentielle que ce posait Jean-Roger Caussimon sous la pluie ostendaise…

Forcément, Ostende sous 30 degrés et un soleil de plomb n’amène pas le même questionnement… plutôt une sorte d’hébétude heureuse de découvrir la mer du Nord dans ses habits d’été, de s’étourdir au milieu de milliers de vélos et autres moyens de locomotion à pédales, de se rêver en Martin Parr du kitch flamand, de fredonner « Sexual Healing » que Marvin Gaye imagina en trainant sa mélancolie et son talent sur les grèves ostendaises.

Décidemment, je ne chanterais pas l’Ostende de Caussimon avec la gravité de Ferré… et ni à Ostende ni ailleurs je ne me demanderais si ça vaut l’coup, si ça vaut l’coup d’vivre sa vie, j’ai déjà répondu à cette question il y a de nombreuses années.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s