Les amoureux des bords de Seine

On dit que les amoureux sont seuls au monde… Ces deux là, assurément ! Barbotant, grignotant, fouissant à leur aise, ils avaient élu domicile rive droite, ignorant avec une morgue toute palmipèdique la grande dame qui dominait l’autre rive  de ses 324 mètres.

Tourisme fluvial

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s