Genesis

cover_fo_salgado_genesis_trade_gb_1307081418_id_618549Bonheur des bibliothèques…
520 pages, 4kg, Genesis de Sebastião Salgado, loué à la bibliothèque municipale de mon quartier.
520 pages de photographies en noir et blanc. Fruit de 8 ans de périple dans quelques uns des derniers endroits de la planète ou la modernité n’a pas encore commis son œuvre de destruction.
Forcément, le sujet est enthousiasmant : paysages, animaux et hommes, saisis par l’objectif comme un inventaire.
Mais la force de ce livre est ailleurs : Chaque image est une leçon de photographie. Une leçon violente du genre claque derrière la nuque (moi qui pensait les sévices corporels interdits !) tant les cadrages sont époustouflant et le traitement du noir et blanc parfait. On voudrait imprégner son œil de chaque photographie pour être capable, un jour, de ressortir dans un cliché une infime part de ce talent !

Voilà Salgado. Des sujets denses et l’œil d’un des plus grands photographe de ce siècle. Pour moi, le plus abouti de ses livres. Un livre à regarder chaque jour, un livre à oublier de rendre à la bibliothèque, un livre à se faire offrir (à bon entendeur…).

Salgado-animals-genesis41 5168179ca0d02photo_high_8522-1 188-av-sebastiao-salgado-6

Publicités

2 réflexions au sujet de « Genesis »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s