EAT

couv_livre_eat1J’ai découvert Gilles Lartigot au détour d’une vidéo sur le net. D’emblée, le personnage m’a plu. 100 kg de muscles crinière et barbe grise, un sourire d’enfant et une douceur chantante dans la voix. Une certaine image de la bienveillance.
Gilles Lartigot parle d’alimentation : la malbouffe, les pesticides qui nous tuent à petit feu, la viande qui ruine notre santé, enrichit les industriels et représente un scandale éthique terrible… mais il parle aussi de l’alimentation vivante, alternative de joie et de santé à tous ces maux.
Sa grande force, c’est qu’il ne cherche pas à nous enrôler, à nous convertir de force à tel ou tel type de diète, son seul but est de « conscientiser » sans culpabiliser.
Je suis allé écouter Gilles Lartigot en conférence. Un show-man ! mais une vérité, une sincérité et une émotion palpable tant son sujet le touche. Émotion quand il parle du cancer qui ravage de plus en plus de vies, émotion quand il raconte les conditions ignobles de vie et d’abatage du bétail. Mais émotion encore et optimiste pour cet amoureux de la vie quand il conclut en parlant de vie et d’amour, seuls remèdes à ce monde mortifère.
J’ai échangé quelques mots avec lui à la fin de la conférence et communiqué par mail depuis; ce monsieur est vraiment un homme de bien, d’une grande sympathie et d’une grande sincérité.
Gilles Lartigot a écrit un livre « EAT, chroniques d’un fauve dans la jungle alimentaire » publié aux éditions Winterfield. Un livre simple d’accès, illustré d’images belles et terribles, appuyé par des entrevues avec, entre autres, Pierre-Marie Martin, oncologue, professeur émérite et Jean-Luc Daub, enquêteur dans les abattoirs depuis 20 ans. Des vérités dures à avaler (au propre comme au figuré) mais, comme dans ses conférences, le livre finit avec de la vie et de l’amour (et quelques recettes savoureuses !)

En conclusion, Gilles Lartigot est un personnage à découvrir sans tarder et son livre à dévorer sans modération !

Publicités

Une réflexion au sujet de « EAT »

  1. Nathalie Ambre

    Tout est dit , et bien dit!
    Gilles et Valérie on vous embrasse bien fort du coin perdu de notre petite Belgique où vous avez eu la gentillesse de venir nous rencontrer!
    Les compagnons du Catharose Nomade

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s