Daido Moriyama à la fondation Cartier

Grands tirages, couleurs saturées, décadrages, crabes, crocodiles, affiches publicitaires, photos de photos… Assemblage hétéroclite, presque dérangeant… moi qui aime la pureté des lignes et des formes… toujours surpris d’aimer Moriyama… Pas beau, non, mais vrai, vibrant, vivant… Un diaporama, noir et blanc, écrans géants, voyage de plus d’un an dans un Japon des non-lieux, un regard posé où personne ne le pose…  retour à la couleur… kitsch, trop plein, tuyaux, chaussure de femme abandonnée dans un caniveau… le monde de Moriyama m’échappe et me fascine toujours autant.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s