Notes égéennes (1)

Paros, c’est la carte postale. Ciel bleu, mer bleu-vert, pins, oliviers, plages ombragées, eau transparente, maisons blanches, volets bleus, chiens et chats alanguis, azalées, hibiscus, jasmin, blanc, rose, violet, petits restaurants au bord de l’eau, bateaux de pêche, salades grecques, poulpe, ouzo et vin de Paros, les grecs affables, rieurs et bronzés, marbre blanc, ciel étoilé, grillons, églises aux dômes bleus, ruelles étroites, un coq chante. C’est bon parfois de plonger dans la carte postale.

Publicités

Une réflexion au sujet de « Notes égéennes (1) »

  1. Guy Féquant

    Ce n’est pas ici le réel qui singe la carte postale, c’est la carte postale qui singe le réel. Jouissons du réel !

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s